Métier d’opticien-lunetier

      Commentaires fermés sur Métier d’opticien-lunetier

D’après des statistiques, 7 personnes sur 10 portent des lunettes optiques. Ces chiffres vont grandissant à cause des facteurs tels que la pollution, les écrans, les. Face à cela, le besoin d’un opticien est fondamental pour s’occuper de la santé visuelle de la population.

Le métier d’opticien

Un opticien parisien a pour rôle d’apporter des solutions aux maladies oculaires. Pour cela, il doit être qualifié et polyvalent. Avoir des compétences relationnelles et commerciales tout en mettant en avant le besoin du patient. Mais encore, ce dernier doit faire preuve de précision et de rigueur. Les principales activités de l’opticien sont :

– L’examen des yeux : un diagnostic du mal est requis pour résoudre le problème de santé visuelle liée au problème d’hypermétropie, myopie, presbytie et astigmatisme.

– Le conseil : Une fois le problème diagnostiqué, l’opticien propose et donne son avis sur la monture, le type de verre à porter en tenant compte des goûts et de la forme du visage de chaque personne.

– La conception des lunettes optiques : Il taille le verre pour l’ajuster aux dimensions de la monture.

– Le design et la mode : le défaut visuel devient un atout mode et un point de la personnalité.

Rappelons que le métier d’opticien s’accompagne de celui de l’ophtalmologue. L’ophtalmologiste révèle les différentes pathologies de l’œil, puis en cas de port de lunettes, ce dernier effectue un examen médical de l’œil. Le diagnostic est présenté à l’opticien-lunetier qui réalise aussi un examen des yeux et confectionne des lunettes adaptées pour la vue.

Les études et les débouchés du métier

La formation d’opticien se déroule sur 2 ou 3 ans en vue d’obtenir un Brevet de Technicien Supérieur opticien-lunetier. Seul un Bac scientifique, ou une filière en science et technologie du laboratoire ou génie optique, donne droit d’effectuer une formation en BTS. Tout au long du programme, l’élève se forme dans les systèmes optiques, la réalisation des équipements correctifs, la physiologie et les défauts de l’œil, la communication, les mesures faciales, l’étude des dispositifs de correction, la gestion et la vente.

Après un diplôme BTS, l’étudiant peut continuer sa formation pour avoir un BAC+3 ou un BAC+5 dans le domaine de la contactologie ou l’optométrie. Par la suite, il peut opter pour le métier de chef de laboratoire de verres ophtalmiques, adaptateur de lentilles de contact, opticien optométriste, spécialiste en base vision, spécialiste en réfraction en cabinet d’ophtalmologie.