Procédé d’inspection canalisation par caméra

      Commentaires fermés sur Procédé d’inspection canalisation par caméra
Procédé d’inspection canalisation par caméra

L’eau du lavabo, évier, douche et baignoire s’évacue lentement. Il s’agit sans aucun doute d’un bouchon dans les canalisations. Le problème peut provenir de l’accumulation de la boue, des dépôts de sables et objets solides. L’obstruction des canalisations est facilement réglée par un débouchage des conduits. Cependant, l’opération peut s’avère plus délicate lorsque les canalisations sont profondément enfouies. Dans ce cas, il faut faire une inspection des canalisations à l’aide d’une caméra.

Avantages à utiliser une caméra d’inspection

L’utilisation d’une caméra est obligatoire pour la recherche de la panne et l’évaluation des canalisations dans les réseaux d’assainissement, les égouts, mais aussi dans les habitations individuelles. Elle permet aussi d’anticiper d’éventuels dégâts pour éviter les incidents sur le long terme. Afin de prévenir d’éventuelles pannes, la caméra aide dans le processus d’entretien des canalisations. Elle permettra d’explorer la tuyauterie pour détecter les problèmes en avance et éviter qu’ils s’aggravent. Cette intervention permet de gagner du temps et faire des économies sur des travaux de dépannages à des coûts élevés.

Fonctionnement de l’inspection des canalisations à l’aide d’une caméra

Pour faire une recherche avec une caméra, il suffit de l’introduire dans la tuyauterie. Elle est attachée à un câble intérieur puis introduite dans le conduit à inspecter. La caméra transmet les images via un écran afin de mieux visualiser le problème et connaitre l’endroit exact de la panne. Outre les problèmes d’obstruction, une caméra d’inspection peut aussi servir à détecter les fuites d’eau dans la tuyauterie. Ainsi, il est inutile de chercher des heures durant l’emplacement exact où se trouve l’endroit à colmater. Une fois les travaux terminés, vous pouvez utiliser les images de l’inspection comme preuve de l’inspection par caméra.