Prise en charge en cas de fuite d’eau sur le toit

      Commentaires fermés sur Prise en charge en cas de fuite d’eau sur le toit
Prise en charge en cas de fuite d’eau sur le toit

De l’eau s’écoule sur le plafond de la maison. Après un contrôle, vous constatez que la fuite vient du toit. Si le problème n’est pas résolu rapidement, les eaux vont détruire la charpente. De plus, les dégâts enregistrés seront plus importants au fil des jours. Face à une situation pareille, l’idéal serait de faire appel à un plombier certifié. À qui revient les frais de dépannage de la fuite sur le toit ? Est-ce de la responsabilité du propriétaire ou du locataire ? Quel est le rôle de l’assurance ?

Responsabilité du locataire

D’après la réglementation en vigueur, tout problème de fuite sur le toit est à la charge du locataire. Il est tenu d’assurer l’entretien ainsi que les réparations locatives du logement. Pour toute intervention, le locataire doit informer le propriétaire des travaux à réaliser. Ces travaux sont de sa responsabilité si et seulement si, toutes les réfections ont été effectuées avant la prise du bail. Dans le cas contraire, le propriétaire doit prendre en charge les travaux. Mais encore, ce dernier doit s’occuper des dégâts survenus suite à la vétusté, un vice de construction ou la malfaçon. De même, il est chargé de vérifier les risques d’infiltration de neige ou d’eau sur le toit.

Obligations du propriétaire

Si le locataire vit dans une maison individuelle louée à un propriétaire, il est tenu de résoudre le problème. Même comme le propriétaire prendra en charge une partie des travaux. Cette situation créée souvent de nombreux litiges. Pour éviter la mésentente, il est conseillé de faire appel à un plombier qui déterminera la cause du problème. Ainsi, il est plus facilement de définir les responsabilités de chaque partie prenante.

La situation est légèrement différente dans une copropriété. Le toit est considéré comme élément faisant partie de la partie commune. Par conséquent, c’est le syndic de l’immeuble qui est en charge des frais de dépannage. Cependant, il ne faut oublier que chaque copropriété a un règlement intérieur. De ce fait, il faut se référer aux informations afférentes sur ce document avant de prendre une décision.

Charge de l’assurance

La société d’assurance est tenue de prendre en charge une partie des dépenses effectuées pour la réparation de la fuite toit. Pour bénéficier de l’indemnisation, informer dans les plus brefs délais le problème rencontré. Vous avez un délai de 2 à 5 jours ouvrés d’près les clauses de votre contrat. Prenez le temps de lire afin de savoir ce qui est pris en charge ou pas par votre assurance.