Comment bien faire la rénovation plomberie de son logement ?

      Commentaires fermés sur Comment bien faire la rénovation plomberie de son logement ?
Comment bien faire la rénovation plomberie de son logement ?

Un projet de rénovation de la plomberie est un processus clair et précis à prendre en compte avant de se lancer dans les travaux. Il faut suivre les étapes clés pour s’assurer d’une installation fiable d’un plombier Drancy et sécurisante pour les utilisateurs. Cet article vous édifiera sur comment mener à bien ce projet.

Définissez les éléments de la plomberie à rénover

La rénovation est-elle partielle ou totale ? Faut-il reconstruire tout le réseau de plomberie ou faire quelques ajustements ? Il est crucial de connaitre l’état de l’existant pour répondre à ces questions.

L’état des canalisations

Plusieurs indices peuvent témoigner de l’état des canalisations

– La rouille : une rouille présente dans les canalisations, vous invite à les rénover. Si vous fermez les yeux, vous vous exposez à des maladies et des risques d’inondations.

– Les traces d’humidité : elles peuvent être sur le murs, le plafond ou le sol. Si vous constatez des traces sur le mur, c’est le signe d’une fuite d’eau encastrée. Sur le plafond, il peut s’agir d’une fuite chez le voisin ou d’une fuite dalle. Sur le sol, la cause peut être l’humidité.

– Contrôle du compteur : fermer le compteur d’eau et tous les robinets avant de vous coucher. Relever l’indice et compteur et revenez le lendemain. Si les chiffres ont changé, cela veut dire qu’il a une fuite d’eau cachée dans le réseau de plomberie.

– Vérifier les joints d’étanchéités : beaucoup de fuites proviennent des joints d’étanchéité défectueux. Contrôler les joints de la baignoire et des arrivées d’eau chaude de tous les différents points d’eau.

Présence du plomb

Un logement ancien équivaut à réseau de plomberie désuet. Cela veut dire que vos canalisations sont en plomb. Toutes les habitations construites avant les années 1950 possédaient des conduits en plomb. Il n’existait pas cette multitude de matériaux de construction des tubes (cuivre, PVC, PER, plastique). En 1960, une réglementation a été mise sur pied pour refaire tous les installations sanitaires en vue de préserver la santé de l’homme. Étant nocif pour la santé, il est toujours aujourd’hui interdit comme matériau de construction.

État de la robinetterie

Tout robinet doit pouvoir s’ouvrir et se fermer correctement et sans difficulté. Si vous constatez de la résistance, il faut le changer. S’il ne ferme pas bien, remplacer le aussi pour ne pas subir les conséquences d’un goutte-à-goutte, filet d’eau ou fuite d’eau importante. De ce fait, il faut contrôler l’état des robinets des sanitaires, robinets d’alimentation, robinets de purge, vannes d’arrêt du compteur, etc.

Quel budget prévoir ?

Une fois les besoins répertoriés, il devient plus facile de définir un budget. Si vous êtes locataire, définissez tous les travaux qui sont à la charge du propriétaire et du locataire. Votre compagnie d’assurance peut prendre en charge une partie des charges dues à la modification des arrivées et sorties d’eau, pose à neuf des équipements, remplacement du système complet. Les clauses de remboursement dépendent des

Les professionnels à solliciter

Il est important de bien choisir les professionnels pour la mise en œuvre du réseau de plomberie. S’il s’agit d’une rénovation du chauffage, contactez simplement un plombier chauffagiste. En revanche,

s’il s’agit de la création et installation de la plomberie sanitaire, appelez plombier. D’autres intervenants peuvent être associés au projet : le menuisier, l’électricien et le maçon.